Vendre en viager

Sommaire

La vente en viager consiste à vendre son bien immobilier à un tiers tout en conservant l'usufruit jusqu'à sa mort. L’acheteur quant à lui verse une rente viagère au vendeur jusqu'à son décès.

Vendre son bien immobilier en viager représente donc une bonne solution pour obtenir une rente à vie, voire un capital en sus.

Les contrats doivent être élaborés par un notaire, ce qui les rend relativement sûrs pour le vendeur.

 

 

1. Choisissez la formule

Percevoir un capital en plus de la rente est tout à fait possible. Le capital correspondant à une partie de la rente versée en avance et est désigné sous le nom de « bouquet ».

À partir du moment où vous percevez un bouquet, votre rente sera moins importante.

Pour percevoir la rente la plus élevée possible, vous devrez renoncer au bouquet, ce qui rend la prospection d'acheteurs (que l'on appelle débirentier) plus difficile, la motivation de ces derniers étant d'utiliser un capital disponible.

Bon à savoir : vous avez la possibilité de contourner ce problème en obtenant une rente d'une assurance vie que vous aurez souscrite grâce au bouquet. Comparez ce que vous percevrez si vous choisissez la rente sans bouquet, avec ce que vous obtiendrez si vous percevez une rente viagère plus la rente de l'assurance vie souscrite avec le bouquet.

2. Consultez un notaire

Un contrat de viager doit obligatoirement être établi par un notaire, celui-ci ayant pour devoir de veiller au respect de vos intérêts.

  • Consultez l'annuaire des notaires de France.
  • Contactez tout simplement l'étude se trouvant la plus proche du lieu où se situe le bien immobilier que vous souhaitez vendre en viager.

C'est également le notaire qui se chargera de faire la publicité de votre offre, vous n'aurez donc pas à verser de commission à des intermédiaires.

Note : l'acheteur (le débirentier) peut également faire intervenir son propre notaire, dans ce cas le partage des frais est à négocier entre les parties.

3. Vérifiez les mentions importantes

Révision annuelle du montant de la rente

Vous avez le droit de réviser tous les ans le montant de la rente que vous verse le débirentier, à condition qu'une clause prévue à cet effet soit présente au contrat.

Cette clause doit prévoir une indexation, par exemple sur l'indice du coût de la consommation de l'INSEE, indice permettant de déterminer l'inflation.

Cette précaution permet à votre rente d'évoluer en fonction de l'inflation et de ne pas vous faire perdre de pouvoir d'achat.

Clause de fin du viager

Il est important que des clauses vous permettent de mettre fin au viager au bout d'un certain nombre de rentes non payées, sans possibilité pour le débirentier de récupérer son bouquet.

Ces pros peuvent vous aider